Home Newsletter Moi, mon corps et mon miroir. Ménage à trois.

Moi, mon corps et mon miroir. Ménage à trois.

written by Solène 18 octobre 2018

Le rapport à notre corps est un problème majeur de la société dans laquelle nous évoluons. Les complexes naissent d’idées reçues, d’idéaux prônés par une société dans l’erreur et d’une recherche d’atteinte de la perfection finalement inutile. 

Dans ma dernière newsletter, j’ai parlé du rapport que j’ai avec mon corps (si vous n’êtes pas encore abonné, c’est par ici) et comme j’ai eu beaucoup de retours très positifs, je me suis dis que j’allais la partager avec vous tous ici.

Le rapport au corps

Chez Bobonne, nous avons fait de ce combat une priorité. Au travers des shootings, nous essayons de vous montrer que votre rapport à la mode, aux vêtements que vous portez se doit d’être sain et engageant.

>  >  > Voir les shootings <  <  <

Épousez votre style, votre personnalité et laissez-les s’exprimer. Au travers de nos articles ou des femmes que nous mettons en avant dans les portraits, nous essayons de vous transmettre une chose (enfin plusieurs choses mais nous nous arrêterons sur une seule pour le moment) : PERSONNE N’EST PARFAIT. Non, je ne crie pas au travers de ces majuscules, je huuuurle pour que vous les entendiez où que vous soyez et que vous finissiez par les intégrer (BORDEL).

>  >  >  Voir les portraits de femmes <  <  <

Chacune d’entre vous a son propre univers, sa morphologie, son style, sa personnalité. C’est ce qui rend le monde si riche et l’humain si intéressant.

Le rapport au corps est un vaste sujet et qui plus est, un sujet personnel souvent douloureux. Cependant il ne faut pas le négliger. Se réconcilier avec son corps, c’est se réconcilier avec soi. Et une fois réconcilié avec vous-même, vous allez vous aimer. Et une fois que vous vous aimez, qu’est ce qui peut bien vous arrêter ?

Que voyez-vous lorsque vous vous regardez dans le miroir ?

Lorsque je me regarde dans le miroir, je vois une (petite) femme d’1m59 et demi. Je vois de petits seins probablement hérités de ma mère, de la taille d’une paume de main, juste ce qu’il faut. Et je vois des fesses rebondies, probablement héritées de mon père, qui me permettent de twerker comme personne !

Je vois des vergetures qui me rappellent que ma puberté est arrivée d’un coup, d’un seul et qu’elle a changé brutalement mon corps entier. Avec elle, la sensation d’entrer enfin dans la cour des grands. J’aperçois un petit ventre rond. Celui que je dois à mes apéros en terrasses entre copines, aux barbecues entre potes et aux nombreuses raclettes englouties ces 33 dernières années, ponctuées de rires et d’amour.

>  >  >  Retrouvez nos billets d’humeur <  <  < 

J’entrevois un bleu sur ma jambe droite, celui que je me suis fait il y a quelques jours lorsque j’ai heurté la table basse. Parce que j’avais les mains prises par un petit-déjeuner copieux que nous avions préparé avec l’amoureux. Sur le bord de ma lèvre, je vois une cicatrice. Le mur d’escalade et le sol de ma cour de maternelle s’en rappellent encore. Ce jour là, j’étais extrêmement fière d’être montée à bord de la voiture de la maîtresse.

J’observe des mollets charnus, comme l’étaient ceux de mon grand-père. Aussi, je vois son regard ému lorsque nous étions tous réunis. Je vois de la cellulite, qui laisse deviner le manque de sport, de légumes et l’abus de beurre (salé). Parce que je suis bretonne. Et que le beurre (salé), c’est la vie. Je me rappelle alors ma grand-mère aux fourneaux et des crêpes… beaucoup de crêpes.

J’ai appris à me regarder pour mieux me voir. J’ai scanné chaque détail, chaque défaut et je les ai laissés me parler. Mon corps raconte mon histoire. Il retrace les étapes de ma vie, mes origines. Celle que je suis. Non je ne le changerai pas pour vous faire plaisir. Je le garderai précieusement, lui et ses souvenirs. 

Alors maintenant, je vous invite à scanner chaque partie de votre corps. C’est quoi votre histoire à vous ?


 

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.