Home Articles Portraits de femme #5. Aude, 27 ans. Danse, voyages, écologie. L’interview passion.

Portraits de femme #5. Aude, 27 ans. Danse, voyages, écologie. L’interview passion.

written by Solène 3 juillet 2017

BOBONNE pose 16 questions à une femme qu’on ne connait pas. Cette semaine, on fait connaissance avec Aude, une femme solaire, pétillante qui aime la nature, les voyages et l’humain.

L’interview simple et chaleureuse d’une écologiste au grand cœur.


Qui es-tu  ?

J’aime voyager, […] je suis une grande sensible, aimante de la nature et de l’humain.

«Vaste question… Je suis Aude, une fille un peu délurée et taquine mais sympa dans le fond ! J’ai 27 ans et compte bien croquer la vie à pleine dents en partant aux 4 coins du monde avec mon sac à dos, un projet que j’ai déjà bien entamé. J’aime voyager à la rencontre de nouveautés, j’ai la bougeotte et je crois qu’on me reconnait bien là, partante pour tout ! De tant d’enthousiasme, d’énergie et de moments de partage découle mon côté très engagé et impliqué qui régit notamment ma vie professionnelle. Eh oui, même si ce n’est pas forcément visible au premier abord, je suis une grande sensible, aimante de la nature et de l’humain.»

femme

As-tu une passion ?

La danse ! Classique, Oriental, Modern Jazz, Hip Hop, Tango, Salsa…. Je les ai toutes essayées et continue de danser quoiqu’il arrive et où que je sois ! Et de fait j’aime donc la musique et m’y essaye quelque fois…

Tu te doutes bien que je n’ai pas qu’une passion… ! Randonnée et escalade sont pour moi importantes car partir en pleine nature me ressource !

Un rêve inavoué ?

Je ne pense pas en avoir jusqu’alors… C’est peut-être pour ça que vieillir ne me fait pas peur ! Si je rêve de quelque chose, je me donne les moyens pour y arriver, je ne lâche rien. L’échec n’existe pas pour moi, c’est juste que parfois la route est pleine de détours riches en expériences avant de parvenir à ce rêve.

Ton style ?

Peut-on parler de style ? Selon les catégories officielles – que, soit dit en passant, je connais très mal – je pense que l’on peut me qualifier de hippie chique ou bohême. Je reste plutôt colorée et aime porté du blanc, je porte souvent des bijoux artisanaux que je rapporte de mes voyages, mais je reste toujours dans des tenues où je suis à l’aise ! Et comme mon moyen de transport, c’est le vélo, il faut bien garder un côté pratique et confortable !

Ton plus beau souvenir ?

Lorsque je suis arrivée dans des villages de brousse à Madagascar et que les enfants et les femmes chantaient des chants inventés par eux, un kilomètre avant notre arrivée dans le village, j’ai encore parfois leur voix qui résonnent dans ma tête. Ou encore, au Chili, quand finalement, après quelques jours passés en compagnie d’une famille et de leur entourage, un homme d’origine indigène (le seul de l’entourage) est venu me parler alors qu’il ne m’avait pas adressé la parole de la semaine. Au fil de la conversation, il me dit : « Tu sais j’ai beaucoup appris sur toi cette semaine, et je serai ravi que tu viennes dans la communauté pour que je te présente, que tu vois nos chevaux, nos maisons, comment on tisse… ». Par l’observation, il avait deviné beaucoup de choses sur moi et être invitée dans sa communauté, alors qu’ils préfèrent rester en retrait, fut pour moi la plus belle des reconnaissances ! Ou encore, les paysages d’automne au Chili, dans la région des Lacs et Volcans.. J’ai rarement vu quelque chose de si beau ! Et bien d’autres encore !

Ta chanson du moment ?

En ce moment, je pense que c’est « Confortable in my skin » de Xavier Rudd mais cela change régulièrement selon mon humeur générale et pioche dans un répertoire plutôt vaste, du classique à la country, en passant par la soul, le jazz, etc.

Ton film préféré ?

Disons que je suis tiraillée entre Into the Wild, 12 Years a Slave et One Last Dance (attention, celui avec Patrick Swayze, pas celui pour les ados). Je pense que c’est ceux qui m’ont le plus marquée en me laissant gamberger sur le sens de nos actes et de notre monde. Mais à vrai dire, je suis plus livres que films alors je suis sûre d’avoir loupé pleins de belles œuvres ! Pour les petits curieux, mon livre préféré est Le rêve d’un celte mais j’ai beaucoup aimé L’Alchimiste, Les Hirondelles de Kaboul… et tant d’autres !

L’endroit où tu voudrais vivre ?

Un endroit vert, très vert, avec des oiseaux qui chantent, idéalement, proche de montagnes et de chutes d’eau ! Un havre calme dans lequel on peut vivre en harmonie avec les êtres qui nous entourent. Dans un avenir plus ou moins proche, j’aimerais vivre en autonomie énergétique, alimentaire, etc. Je tiens à rassurer tout le monde, je ne dis pas vouloir vivre seule avec que des plantes, mais vivre d’amour et d’eau fraîche (et de rando, et de livres, et de musique, et de bons plats maison, de…) ça me tente bien !

Il faut savoir écouter les autres mais aussi s’écouter soi. Je pense que chaque quête du bonheur, chaque dilemme trouve sa réponse en notre fort intérieur.

Ta citation favorite ?

“La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre.” ou encore “Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête.” Ghandi ou encore « La Nature dit toujours quelque chose » de N.Hulot (histoire d’être dans l’air du temps politique et de titiller un peu les climato-sceptiques).

Ton métier ?

Je ne vais pas trop rentrer dans les détails mais je suis en Coordination de projet dans la Solidarité Internationale,

 

plutôt sur des projets d’aide au développement qui touche plutôt à l’environnement et aux milieux ruraux : accès à l’eau potable, agro et activités génératrices de revenus, etc.

Une femme qui t’inspire ?

Vandana Shiva !  Tout en restant une personne très accessible, cette femme a du caractère, se bat pour ses idées et des idéaux : la place de la femme dans son pays (l’Inde), la souveraineté alimentaire contre Mosanto &Co, la protection de la nature et le bien vivre ensemble.

Ton site web favori ?

Alors, là.. Aucune idée ! Le mien ? Jaja

(ndlr: www.audemarcou.com)

Si je rêve de quelque chose, je me donne les moyens pour y arriver, je ne lâche rien.

L’application que tu utilises le plus ?

Whatsapp ! Sans hésiter ! Je ne suis pas une pro des smartphones – d’ailleurs avant qu’on me donne l’actuel, j’avais un de ces petits téléphones où l’on peut compter le nombre de messages envoyés par sms et dont la mémoire est pleine dès que tu dépasses les 30 – je ne suis pas accro au téléphone et autres supports numériques donc je ne suis pas très au fait de ce qui se fait. Mais je dois avouer que pour garder du lien, je trouve whatsapp géniale, ça à changé pleins de choses ! Aujourd’hui mes amis français à l’étranger, chiliens, boliviens, malgaches (et j’en passe) sont davantage dans mon quotidien et c’est vraiment plaisant !

Ce qui te semble le plus important pour avancer dans la vie ?

Rester fidèle à soi-même, découvrir et apprendre le plus qu’on puisse ou encore le partage, l’échange, la générosité (des actes qui mènent égoïstement au bonheur en plus !). Pour moi, la curiosité est une grande qualité ! Il suffit de la mélanger à une écoute bienveillante, une once de tolérance et de capacité d’adaptation – car on a pas toujours raison parce qu’il n’y a pas qu’une vérité –, à agrémenter de sa personnalité, voilà ma recette !

Ton plus grand frein ?

Mon manque de confiance en moi je crois… surtout dans la vie personnelle… Eh oui ! Banal, hein ?

Ton moyen de passer outre ?

Ce n’est pas si simple, mais du coup je me plonge dans pleins de projets divers et variés, les décomposent en plusieurs étapes pour avoir parfois de petites victoires… Dans ma vie plus personnelle, j’ai la chance d’avoir de belles amitiés donc c’est plus sur ces personnes que je vais compter !

Quelle qu’en soit l’issu finalement, il suffit de s’écouter pour être heureux et pleins d’amours différents peuvent venir remplir notre vie !

Amoureuse ?

De la nature ! Bon d’accord j’arrête, j’ai bien compris la question et, comme tu l’auras deviné, la réponse est non… Je suis une passionnée, mais je n’ai pas trouvé la personne qui me passionne, si on peut le dire ainsi ! Mais avec mon métier, plusieurs vous le diront, ce n’est pas si simple de trouver une stabilité géographique et donc amoureuse – car généralement, ça va de pair ! L’amour croisera bien ma route un jour et si ce n’est pas le cas c’est de l’énergie à mettre en plus dans des projets ! Quelle qu’en soit l’issu finalement, il suffit de s’écouter pour être heureux et pleins d’amours différents peuvent venir remplir notre vie ! A nous de ne pas être entêtés et de savoir reconnaître, apprécier ce que l’on a et arrêter de vouloir plus quand c’est quelque chose qu’on ne peut maîtriser.

Ton conseil de la vie ?

Eh bien je viens de le dire, mais il paraît que s’est bien de se répéter (hop, déformation professionnelle, la sensibilisation ça passe par là) ! Ecouter ! Il faut savoir écouter les autres mais aussi s’écouter soi. Je pense que chaque quête du bonheur, chaque dilemme trouve sa réponse en notre fort intérieur. On a souvent besoin de conseils ou du vécu des uns et des autres bien entendu car ils nous ouvrent les yeux, nous enrichissent… Mais il ne faut pas faire l’amalgame avec ceux qui donnent une opinion forgée par la société et non un avis réfléchi personnel ! Alors écoutez-vous !

Une bonne adresse/un bon plan à Paris ?

Des balades dans le centre, les petits théâtres ou les quais de Seine, les buttes Chaumont et autres parcs rendant la ville plus verte !? Je passe rarement « la frontière du périphérique » alors je n’ai pas un endroit de prédilection et en découvre à chaque fois !

femme

 

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.