Home Articles La lâcheté masculine, on en parle ?

La lâcheté masculine, on en parle ?

written by Solène 5 avril 2017

Les hommes sont lâches. Ce n’est pas une intuition, ce n’est pas un sentiment. C’est un constat. DESO, la lâcheté masculine est un fait. Ah ben oui, mais j’y peux rien moi, c’est un constat et j’ai des témoignages de la gente masculine, pour corroborer le tout.

“Bouuuuuuuuuuuh” ! Ceci est le bruit de l’homme pas content, enfin “l’homme”, l’enfant devrais-je dire.

Ce qu’ils ne font jamais, la douche froide.

J’ai connu UN homme pas lâche, un Anglais, qui après qu’on ait passé une soirée ensemble m’a juste dit que c’était très sympa de m’avoir rencontré, mais que ça n’irait pas plus loin. En même temps, il avait renversé la planche de charcuterie sur lui, j’avais ri et pas lui … Bon. Délicatesse, bonjour.

Certes, le message ne fait pas spécialement plaisir. La douche est froide, voir glaciale. Mais après une douche froide, on peut aller s’emmitoufler dans une serviette bien moelleuse, se faire un thé, se lover dans le canap’ et enfiler de grosses chaussettes et alors, on oublie assez vite que la douche était froide.

Leur spécialité, la douche tiède.

Avec une douche chaude puis tiède, on ne sait pas trop quoi faire. Est-ce qu’elle est tiède, parce que je n’ai pas bien réglé l’équilibre entre le chaud et le froid ? Est-ce que le ballon d’eau chaude s’essouffle ? Est-ce que si je remets un peu de chaud, ça ne va pas finalement être trop chaud ? Est-ce que je reste attendre que l’eau se prononce dans un sens ou dans l’autre ?

(ça m’a donné envie de prendre un bain cette histoire !)

Pas de testicules à l’horizon.

Mais non l’homme, le vrai : viril, fort, sûr de lui, le prédateur aux mains puissantes, qui je cite “est franc et sincère”, “ne perds pas de temps en gaminerie”, “a passé l’âge pour ces conneries”…  Cet homme qui se moque gentiment de vous lorsque vous êtes effrayé par une araignée ou un film d’horreur, cet homme qui “sait où il va” et “mène sa vie d’une main de maître”…  Ce même homme, je vous le donne en mille : il n’a pas de testicules (je reste polie).

Ceci n’est pas un exercice, je répète, ceci n’est pas un exercice : les hommes n’ont pas de testicules.

Alors, je suis désolée de vous l’annoncer comme ça, brutalement et j’entends bien que cela va bouleverser grandement l’image que vous pouviez avoir de l’homme, mais c’est ainsi.

En général, l’eau reste tiède jusqu’à ce que vous décidiez vous, mesdemoiselles, d’interroger le plombier pour savoir ce qui se passe réellement dans cette tuyauterie que vous ne comprenez guère ou vous déciderez de vous laver directement à l’eau froide, pour éviter toute brûlure ou encore, vous finirez par comprendre, toute seule, qu’il faut changer la tuyauterie, car celle-là, a décidé de vous lâcher.

Mais VOUS ferez le boulot. Pas eux.

Allez, un petit effort, messieurs.

Messieurs, apprenez à dire les choses. Même si elles doivent faire mal, l’incertitude, le doute, l’attente, l’incompréhension sont bien pire qu’une douche froide.

Pour rappel, “ghoster” une fille que vous avez déjà rencontré est indécent. 

Je vous aime quand même.

Sans rancune, ceci est évidemment une généralité bien qu’une tangente existante très prononcée. Je ne me permettrais pas de juger et de vous mettre tous dans le même panier. Heureusement qu’il existe encore des hommes avec des testicules, sinon on serait en galère pour la reproduction de l’espèce. Je vous aime les hommes même si parfois, vous êtes nuls, nous aussi, on a nos défauts, par exemple, on est franches.

Mon second degré, la gente féminine et moi-même, vous remercions.

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.