Home Articles 82 femmes montent les marches du Festival de Cannes au nom de l’égalité salariale.

82 femmes montent les marches du Festival de Cannes au nom de l’égalité salariale.

written by Solène 14 mai 2018

Pour sa 71e édition, le Festival de Cannes nous avait déjà donné satisfaction en nous proposant un jury bien plus équilibré que les années précédentes, mais ce n’était que le début. Ce samedi, 82 femmes ont monté les légendaires marches du Palais des Festivals au nom de l’égalité salariale dans l’industrie du cinéma. Un régal mené par les talentueuses Agnès Varda, réalisatrice et Cate Blanchett, présidente du jury. 

De la vague Weinstein…

L’affaire Weinstein ne cesse de planer au-dessus de nos têtes. Un déclencheur de révolte féministe issu d’une industrie où les dérives sont nombreuses, les scandales permanents et l’amour du jeu omniprésent. Un véritable raz-de-marée le-bol qui s’est étendu à chacune d’entre nous et nous a donné la force de parler, de nous battre.

Des vagues maladroites mais révélatrices (#balancetonporc), des mouvements organisés (#metoo, #timesup), des speechs marquants comme celui d’Oprah aux Golden Globes ont ouvert la voie au débat, à la discussion. Des révélations qui n’en sont pas mais qu’il était nécessaire de crier haut et fort. Le harcèlement sexuel, l’abus de pouvoir, l’inégalité des salaires et j’en passe ne sont plus tus.

82 femmes

Gloria Allred, au centre en rouge, entourée des victimes de l’acteur Bill Cosby lors de la conférence de presse menée par l’avocate à la fin du procès.

Les actions portées devant la justice commencent enfin à légitimer le débat et faire taire les détracteurs qui avaient crié à l’injustice. Effectivement, le combat de nombreuses femmes contre l’acteur Bill Cosby et mené par Gloria Allred, “l’avocate de femmes” aux Etats-Unis, est arrivé à sa fin après de nombreuses années. Victoire ? Non. Justice.

…Aux marches du Festival

Le Festival de Cannes, dans cette continuité, nous a offert un spectacle jouissif. 82 femmes solidaires, fières et déterminées se tenant par la main ont monté les marches du festival. 82 femmes pour 82 films. Car seuls 82 films réalisés par des femmes ont été sélectionnés en compétition, contre 1688 réalisés par des hommes. Les chiffres font froid dans le dos.

Une action

Une initiative menée par la présidente du jury Cate Blanchett et la réalisatrice Agnès Varda. Elles étaient entourées de figures emblématiques de l’industrie comme Salma Hayek, Marion Cotillard, Jane Fonda, Claudia Cardinale et des membres féminins du jury. Les 82 femmes se sont manifestées lors de la montée des marches des Filles du soleil. Le film de la première des trois femmes en lice cette année pour la Palme d’or, la Française Eva Husson.

82 femmes

Cannes, 12 mai 2018. ©pascallesegretain-gettyimages

Un discours

Cate Blanchett et Agnès Varda se sont exprimées respectivement en anglais et en français dans un discours constructif et ferme abordant tout d’abord l’égalité des salaires « Nous mettons au défi nos gouvernements et nos pouvoirs publics d’appliquer les lois sur l’égalité salariale. », puis l’équité et la diversité « Les femmes ne sont pas minoritaires dans le monde, et pourtant, notre industrie dit le contraire » et ont invité la gente masculine à travailler avec elles  “Nous désirons travailler main dans la main avec les hommes pour prendre nos responsabilités, pour créer devant et derrière la caméra, pour créer des images qui permettent les prises de conscience. Que les hommes et les femmes soient d’accord pour changer.” Un VRAI moment de cinéma. 

82 femmes

Les membre du jury du 71ème Festival de Cannes ©Andreas Rentz/Getty Images

Et des mesures

Un discours intelligent mais pas seulement : une démarche concrète également. En effet, Thierry Frémaux, délégué général du Festival des Cannes, Édouard Waintrop, délégué Général de la Quinzaine des réalisateurs, et Charles Tesson, délégué Général de la Semaine de la Critique signeront une charte. Celle-ci les engage  à « genrer » les statistiques de leur sélection respective, rendre transparente la liste des membres des comités de sélection, et à rendre leurs instances dirigeantes parfaitement paritaires à moyen terme.

Une action de communication pour redorer l’image du cinéma et faire briller le festival français à l’international ou une action sincère et engagée de la part des organisateurs ? Nous ne le saurons jamais. Mais si ça peut faire avancer le débat, nous sommes pour. 

82 femmes

Cannes, 12 mai 2018. ©AFP-Loic VENANCE

À quand des mesures concrètes en France ? Time is up !

Et du concret c’est ce que nous souhaitons. En France la loi sur l’égalité des salaires existe déjà et elle n’est pas réservée à l’industrie du cinéma. En revanche l’application de cette loi n’est ni contrôlée, ni sanctionnée. Il semble que nous ayons une secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes ? Madame Schiappa, merci à vous de proposer de nouvelles lois. Mais afin de leur assurer un avenir pérenne ne serait-il pas plus pertinent de faire appliquer celles qui existent déjà et ainsi donner un peu de crédibilité au combat féministe ? Ne serait-il pas également intéressant de convier les associations féministes sur ces sujets ?

Merci Cannes. Nous sommes impatientes de découvrir la Palme d’Or même si elle est pour un homme, tant qu’elle nous offre un beau moment de cinéma.  

82 femmes

Vous pourriez aussi aimer

1 comment

Les entrepreneurs auraient-ils la clé du bonheur ? - BOBONNE 24 mai 2018 at 7 h 00 min

[…] générosité), les écolos (ces bouffeurs de graines qui n’en branlent pas une) et les femmes qui elles aussi veulent des droits (si ça continue, nous allons devenir tous égaux en droits, quelle idée ridicule) et j’en […]

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.