Home Articles Cancer du sein : touchez vous les boobs, bordel !

Cancer du sein : touchez vous les boobs, bordel !

written by Solène 22 juin 2018

Plus de 54 000 cas de cancer du sein sont détectés en France chaque année. Une femme sur 8. Nous revenons sur les chiffres et l’importance du contrôle, un geste simple et régulier peut vous sauver la vie : l’auto-palpation : si nous nous y mettions ?

cancer du sein

Il y a 10 jours, je me suis touché les seins, un geste qui est devenu banal. Surtout depuis que plusieurs de mes proches ont été touchées par ce cancer. Un bras levé, un mouvement circulaire, une habitude. Mais cette fois, j’ai sentie une petite boule, un petit quelque chose, probablement rien. Mais quand même.

Alors, dans ma tête, tout s’est enchainé. Ne laissant aucun répit au bon sens, au rationnel. La peur m’a envahi et la panique a pris le dessus. Puis, je me suis rappelée que j’allais avoir mes règles et que réaliser la palpation à ce moment là n’est pas idéal. Aussi, j’ai attendu la fin de mes règles pour réaliser une nouvelle palpation et la petite boule avait disparu. Soulagement.

cancer du sein

© Camille J. Photographer pour AEOL.

J’ai quand même pris rendez-vous chez mon gynéco pour être sûre à 100 %. 10 minutes de rendez-vous : bonjour – palpation – échographie – “il n’y a rien”– 60 euros – merci on se revoit en janvier pour votre rendez-vous annuel.

Entre temps, il m’a félicitée pour avoir pris l’initiative de me toucher les seins. Puis il a rajouté : “Il faudrait que tous le monde fasse comme vous et vous avez bien fait de venir consulter dans la foulée, c’est le bon réflexe”.

Les 10 minutes les plus longues de ma vie, les 60 euros les mieux dépensés de ma vie aussi.

Quelques chiffres

Nombre de nouveaux cas estimés de cancer du sein en 2015 :54 062.

Âge moyen au diagnostic en 2012 :63 ans. Près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans.

Nombre de décès par cancer du sein estimés en 2015 :11 913.

Âge moyen au décès en 2012 :73 ans.

Survie nette (c’est-à-dire celle qu’on observerait si la seule cause de décès des personnes atteintes de cancer était le cancer) pour les femmes diagnostiquées entre 1989 et 2010 :85% à 5 ans, 76% à 10 ans.

Le dépistage

cancer du sein

© Astridm

Pour les femmes ayant des antécédents familiaux ou des prédispositions, un suivi adapté doit être mis en place avec votre médecin traitant. Dans le cas contraire, il est extrêmement important d’avoir une consultation de suivi TOUS LES ANS. Pour ce faire, rendez vous auprès de votre gynécologue ou auprès de votre médecin généraliste.

>> Vous avez entre 25 et 49 ans :réalisez un examen clinique des seins tous les ans (palpation) en consultant votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre sage-femme.

>> Vous avez entre 50 et 74 ans : une mammographie de dépistage est recommandée tous les 2 ans. Cet examen, pris en charge à 100% par l’assurance maladie, bénéficie d’une double lecture des clichés radiologiques. Vous devez également réaliser un examen clinique tous les ans (palpation) auprès de votre médecin généraliste ou de votre gynécologue.

>> Vous avez plus de 74 ans :réalisez un examen clinique des seins tous les ans (palpation) en consultant votre médecin généraliste ou votre gynécologue.

Touchez-vous les boobs

cancer du sein

© Camille J. Photographer pour AEOL.

Statistiques et constats

Comme nous l’avons vu précédemment, un contrôle chaque année pour les femmes entre 25 et 49 ans est suffisant. Cependant, Le Monde note une augmentation des cancers du sein dans les tranches 30-39 ans et 40-49 ans. Effectivementune hausse des cas d’environ 60 %, « à un âge où le dépistage n’est pas systématisé ».

D’où l’importance de rester vigilantes. Tous les chiffres concordent : un cancer détecté tôt est un cancer guéri dans l’immense majorité des cas, avec un traitement plus léger et plus court.

 Le chiffre à retenir : s’il est dépisté à un stade précoce, la survie à 5 ans d’un cancer du sein est de 99%. 

L’auto-palpation : comment faire ?

L’auto-palpation représente un geste conseillé chez la femme. À effectuer tous les mois, après la survenue des règles, pour repérer une grosseur du sein éventuelle.

cancer du sein

©Pause Cafein

>> Se mettre devant un miroir : mettez-vous debout devant un miroir, inspectez les seins et vérifiez l’absence d’écoulement d’un mamelon, l’absence de crevasses ou de plis anormaux ou enfin d’une peau qui pèle.

>> Lever un bras : levez un des deux bras en l’air, puis grâce aux 3 doigts de l’autre main, effectuez une palpation du sein du côté du bras levé. Commencez par la partie externe, en mettant les doigts à plat et en effectuant de petits cercles. Ensuite, levez l’autre bras et faites le même geste sur l’autre sein.

>> Ce qu’il faut rechercher : recherchez une sensation de boule, de faussette au niveau de la peau ou de grosseur.

>> Palper et presser le mamelon : palpez également le mamelon et la zone située entre le sein et l’aisselle. Pressez le mamelon et assurez-vous qu’aucun écoulement ne se produise.

Le non suivi et la peur du résultat

cancer du sein

© Camille J. Photographer pour AEOL.

Beaucoup de femmes aiment à pratiquer la technique de l’autruche. Un doux mélange entre se voiler la face et la procrastination. Effectivement, se convaincre que la maladie “n’arrive qu’aux autres” est un très vieux réflexe tout à fait légitime.

La peur du diagnostic est très humaine surtout si vous avez des antécédents. Malgré tout, l’importance du suivi est primordial. Nous ne le répèterons jamais assez : S’il est dépisté à un stade précoce, la survie à 5 ans d’un cancer du sein est de 99%. 

99%… Touchez vous les boobs, bordel !

 

cancer du sein


Sources : e-cancer.fr, www.ligue-cancer.net. 

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.