Home Newsletter Le management de la vie…Parallèle entre la vie pro et perso.

Le management de la vie…Parallèle entre la vie pro et perso.

written by Solène 17 août 2016

Avez-vous déjà remarqué les différences de comportements que l’on pouvait avoir entre la vie pro et la vie perso ? Que se passerait-il si nous décidions d’adopter notre attitude professionnelle dans la vie personnelle ?

Dans la vie pro …

Dans la vie professionnelle, nous devons adapter notre comportement, notre personnalité et notre attitude (oui, par exemple on ne va pas en pyjama au travail) tout en jonglant de manière intelligente entre les boss (je vous kiffe, soit dit en passant, n’oubliez pas mon augment’ en décembre, bisous !), les collègues, les clients, les prestataires externes et autres acteurs de votre quotidien.

Il faut que tout ce petit monde navigue ensemble, en évitant au maximum les conflits qui vont généralement à l’encontre de la productivité de la boite.

[Si un jour d’ailleurs vous en avez assez que la priorité de votre entreprise soit l’argent, n’oubliez pas ceci : Augmentation du CA = Augmentation de salaire = Vacances aux Caraïbes, plutôt que chez Tata Ginette dans la Creuse.]

Donc nous adaptons notre comportement pour que tout se passe au mieux dans sa globalité.

Réflexion …

Je me suis alors fait la réflexion suivante : nous n’agissons absolument pas de la sorte avec nos ami(e)s, ou rarement. Si on appliquait à notre vie personnelle le management d’entreprise, est-ce que nos vies n’en seraient pas meilleures ?

Un manager nous tire vers le haut, insiste particulièrement sur nos défauts ou plutôt la correction de nos défauts pour les transformer en qualités et faire de nous des éléments productifs, efficaces et orientés vers un objectif : la santé financière de l’entreprise.

La tendance (heureusement) est à l’humain et à son confort sur son lieu de travail : team building, salle de détente, etc… Il y des leaders et non des boss, on échange, on accorde plus de place à chacun, on comprend, on laisse vivre. On se googelise tous un peu plus. Est-ce bon ou mauvais ? Il est trop tôt pour le dire. Mais dans tous les cas, l’objectif et la priorité, c’est l’entreprise dans sa globalité.

Dans la vie perso …

Dans la vie personnelle, avec nos amis, on a souvent tendance à aller dans leur sens, à conforter leur pensée unique et voir les choses via leur propre prisme. On pense individu.

Exemple:

Prenons un exemple concret d’un problème entre deux personnes.

En entreprise, le manager convoquerait les deux personnes en question puis écouterait les différentes versions, temporiserait la situation en essayant de faire comprendre à chacun le point de vue de l’autre et leur dirait de passer à autre chose et d’avancer (en gros, hein).

Dans la vie personnelle, en revanche, en tant qu’ami(e) (l’équivalent du manager, donc), on ne va jamais convoquer notre amie Lisa et “le connard” de l’autre jour qu’on appellera Nico pour leur tenir ce discours : “Écoute, oui Nico a effectivement tiré un peu sur la corde te concernant Lisa, mais il faudrait aussi que tu ne sois pas si susceptible quant à son humour de merde !”

Mais noooon, NOUS on fait ça : “Putain mais quel connard, allez vas-y, viens, ils viennent de lancer Tinder Social, on va tester”. (“Allez vas-y, viens” on en oublie notre français apparemment aussi !)

Alors qu’en fait Tom, le pote de Nico, est peut-être aussi en train de lui dire :”Putain mais quelle connasse, allez vas-y, viens, ils viennent de lancer Tinder Social, on va tester” !

Résultat : un cafouillage puéril et insensé qui aurait pu être sauvé par une communication egoless (oui je viens d’inventer ce mot qui signifie “sans ego”, mais je pense que si notre ego ne dictait pas notre conduite, ça irait quand même vachement mieux dans le monde en général, mais c’est un autre sujet).

Conclusion:

Alors oui Nico et Lisa ne sont peut-être pas faits pour être ensemble, ou peut-être que Nico est effectivement un enculé de sa mère une personne émotionnellement indisponible.

Néanmoins, avec toutes les cartes en main, du recul sur la situation ainsi qu’un objectif global et non individuel; n’aurions-nous pas vu les choses objectivement avant de donner un conseil dépourvu de sens – aux conséquences parfois regrettables – à l’un(e)  de nos ami(e) ?

A tester…

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.