Home Articles Ce qu’il ne faut pas dire à une célibataire en crise

Ce qu’il ne faut pas dire à une célibataire en crise

written by Solène 22 septembre 2019

Cela va bientôt faire un an que je suis en couple. J’ai 33 ans. Et ma plus longue relation avait duré 3 ans et demi. Autant vous dire que j’ai été longtemps célibataire. Très longtemps. Vraiment très longtemps.

Hier une de mes meilleures amies me confiait le désarroi dans lequel elle se trouvait face au célibat. Cette solitude, cette sensation de vide, de no achievement, d’échec.

Pour la réconforter et lui redonner espoir, je lui ai fait part de mon expérience et ce, en toute bienveillance, puisqu’elle se termine sur un happy end, je me disais, ça va la rebooster. « Franchement, ça va te tomber dessus quand tu t’y attendras le moins », « Prend du temps pour toi, recentre-toi sur toi-même et ce que tu veux vraiment », « Arf, ça viendra, c’est qu’une question de temps ». Je me suis arrêtée juste avant de lui sortir le cliché-en-chef « Mieux vaut être seule que mal accompagnée ».

J’ai eu un éléctrochoc. Je suis devenue “un couple marié et fier de l’être” (Référence aux amis de Bridget Jones). Une connasse en d’autres termes (pardon my french). 

Parce que lorsqu’on me tenait ce genre de discours, à l’époque, j’aurais probablement sorti un « Mais allez tous vous faire foutre avec votre bonheur mielleux à la con ».

En général toutes nos tentatives désespérées pour réconforter quelqu’un qui n’est pas dans la même situation que nous sont vaines.  Et il y a certaines choses à éviter absolument.

Alors en temps de crise, tout d’abord, évitez de lui sortir les phrases bateaux vues précédemment. Ensuite ne lui proposez pas de soirée « tranquille » à la maison avec…votre mec.
Ne lui parlez pas de vos projets d’achats d’appartement (ben oui, maintenant à deux c’est quand même plus facile »), projets bébé (« et sinon, tu savais qu’on pouvait congeler ses ovules, tu devrais y penser »), de vos vacances en amoureux ou tout ce qui, en général, se rapporte au couple ou à votre bonheur.
Aussi, ne lui sortez surtout pas des « non mais moi avec mon mec ça a commencé comme ça hein, et puis regarde où j’en suis ».

Parce qu’elle s’en fout. Tout ce qu’elle voit c’est qu’elle, elle n’y est pas. Et que lui cracher votre bonheur à la figure ça n’aide pas.

Et enfin, à moins que vous ne souhaitiez l’achever – et je sais que vous pensez bien faire –  surtout, SURTOUT, ne lui imposez pas un weekend entre potes avec que des couples : « Viens dans la maison de Bernard à la campagne, ça va te faire du bien ».

Ah oui parce que, parlons-en, des week-ends entre potes avec uniquement des couples. Ceux où tu dois te taper le matelas pneumatique une place/le lit une place/le clic clac parce que « tu comprends nous on est deux » (ta gueule ! ) ou « on a besoin d’intimité » (ah bon donc moi je peux être à poil devant tout le monde, normal ? ).
Donc non seulement tu chiales ta mère parce que ça dégueule d’amour (“tu me ressers du rosé, mon cœur”) tout le weekend mais en plus tu dors comme une merde, ce qui n’arrange pas ton humeur déjà biaisée par « tes potes ».
Je vous passe les « non, mais attends on va te présenter Jean-Michel, tu verras il est super » ou encore les « je peux jouer avec ton Tinder, ça a l’air drôle ! ». Drôle ? Drôle ? DRÔLE ? Non, le désert affectif de ma vie alimenté par le marché des applis de rencontre alias connardland, ce n’est pas “drôle” !

En vrai vous ne pouvez rien faire pour lui remonter le moral. Rien. A moins que…

Ce dont elle a besoin c’est que vous ne soyez pas parfaite, que vous aussi vous ayez des problèmes et des souffrances. Parce que sinon vous devenez le reflet de ce qu’elle n’est pas ou n’a pas. Et alors, pour ne pas se sentir comme une merde, elle finira par vous éviter.

Il faut aussi l’encourager à renouveler son cercle d’amis. N’hésitez pas à lui présenter d’autres célibataires (non, pas Jean-Michel). Ou même des gens en couple pas trop rangés. Mais des personnes qui ont les mêmes problématiques qu’elle, avec qui elle pourra sortir en semaine sans entendre des “euh, attends je demande à mon chéri si NOUS n’avions rien de prévu”. Bref, l’union fait la force.

Il faut aussi lui dire que oui la terre est peuplée de connards et que vous allez larguer votre mec, plaquer vos jobs et partir à l’autre bout du monde (New York) faire la fête comme jamais, rencontrer des tonnes de mecs et que l’amour on s’en fout, il n’y a que l’amitié qui compte. Vous savez très bien que vous ne le ferez jamais mais ça fait du bien.

Ce dont elle a besoin c’est que vous alliez dans son sens, que vous passiez des soirées avec elle à refaire le monde, à rencontrer des gens que vous ne reverrez pas, à vous faire draguer et parler du fait que l’amour et faire de belles rencontres, c’est difficile. Voilà ce dont elle a besoin. Elle a besoin d’une bouteille de vin et de son amie.

Allez dites-moi tout, les célibataires, c’est quoi le pire conseil qu’on vous ait donné ? Parce que moi une amie m’a recommandé d’aller à la bibliothèque pour rencontrer des gens… La bibliothèque. LA BIBLIOTHÈQUE ? LA F*** BIBLIOTHÈQUE ? Si je me rappelle bien, back in the days, ce n’est pas au CDI du lycée que tu roulais des patins, hein !

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.