Home Newsletter Portraits de femme #4. Olivia, 41 ans, pro de la com’ et maman 2.0.

Portraits de femme #4. Olivia, 41 ans, pro de la com’ et maman 2.0.

written by Solène 19 juin 2017

BOBONNE pose 16 questions à une femme qu’on ne connait pas. Cette semaine, on fait connaissance avec Olivia, une femme passionnée ayant vécu 1000 vies, une pro de la com’, une maman 2.0.

Simplicité, humanité et détermination au coeur de l’interview.


Qui es-tu  ?

“Olivia, 41 ans, parisienne depuis une quinzaine d’années, un peu dingue sur les bords mais la tête sur les épaules quand même et Dircom… dans le digital, l’Europe, la santé, mais pas que… J’ai aussi bossé dans le tourisme, dans l’hôtellerie de luxe… En fait de manière générale je dirais que je suis multiple. Mais toujours un peu rebelle.”

As-tu une passion ?

C’est super dur comme question pour moi car je n’ai pas qu’une passion. Je suis passionnée de voyages, de découverte, de ce qui est loin, différent, nouveau mais je suis aussi passionnée de musique, de bonne bouffe…

Un rêve inavoué ?

Mais si c’est inavoué faut peut être pas que je le dise ? Etre actrice. Je crois que j’aurais adoré être actrice.

Ton style ?

J’en ai plus trop depuis quelques temps… Et ça s’est pas arrangé en devenant maman et avec mes kilos en trop.

Je suis pas girlie. Je ne l’ai jamais été. Je suis une ex surfeuse / snowboardeuse / véliplanchiste et j’ai toujours préféré le confort avant tout. Je suis malheureuse en tailleur / talons.

Je dirais que je suis plutôt jean slim, baskets genre Converse, T-shirt simple, veste. Ca, c’est les bons jours. En ce moment, les Converses sont remplacés par des sandales en cuir un peu tout terrain… Celles où tu peux marcher des kilomètres sans te défoncer la plante des pieds. Mais je rassure les lectrices je n’ai pas un look de campeuse non plus. Mais bon. je vise le sobre, pratique, confortable et qui passe dans le boulot. Je me “corporatise” que lorsque c’est vraiment nécessaire.

Ton plus beau souvenir ?

J’en ai tellement! Evidemment je dirais la naissance de ma fille parce que voilà quoi : je l’ai eue tardivement avec un diagnostic pré-implantatoire, bref. Ce fut un sacré parcours, j’ai eu de la chance et j’ai accouché par césarienne, je suppose que cet événement a une intensité émotionnelle unique mais je dois dire que j’ai une liste de plus beaux souvenirs assez dingues… Mon voyage en Australie, au cap de bonne espérance en Afrique du Sud, ma première descente en snowboard à Chamonix aux Grands Montets, une journée de planche à voile particulièrement réussie quand je vivais à Abu Dhabi…

Ta chanson du moment ?

“Thirteen” de Big Star. Vieille chanson, vieux groupe, mais je suis une fille de pub et j’ai RE flashé dessus avec la super pub des 80 ans de Monoprix… La pub circule sur YouTube, la chanson est dingue… Et la pub super mimi…

Ma vie de maman ? Je suis devenue un couteau suisse de la vie quotidienne…

Ton film préféré ?

Encore une fois je peux pas dire UN film! Je sais pas moi. La vie rêvée de Walter Mitty. J’ai adoré. Mais j’adore les Visiteurs (le premier uniquement), presque tous les films de Robert Zemeckis, When Harry met Sally, Pride & Prejudice, les films de Terrence Malick, des frères Coen, Les Goonies évidemment et pour finir Les Évadés (The shawshank redemption) et E.T. Forcément… mais la liste est longue.

L’endroit ou tu voudrais vivre ?

Je suis bien à Paris ! Sinon …. Je sais pas… Londres, Montréal, Sydney, ou à la campagne. mais pas trop loin de Paris.

Ta citation favorite ?

“C’est dans la désillusion que l’on progresse”. Elle m’est revenue souvent cette citation mais je ne sais pas d’où elle vient. Sinon celle de Camus : “Et au milieu de l’hiver j’ai enfin découvert en moi un invincible été”. 

Ton métier ?

La com’ … Dircom … en gros.

Une femme qui t’inspire ?

Alors là … Je vais être banale : Elisabeth Badinter ? Simone Weil ? Oprah Winfrey ? Rosa Parks, Tracy Chapman ? Des femmes qui apportent quelque chose au monde. Des femmes. Pas des midinettes.

Ton site web favori ?

Je sais c’est pas bien, mais AMAZON. Ce site me sauve la vie. Plus, houra.fr

L’application que tu utilises le plus ?

Euh… en ce moment ? Weight Watchers online. On rigole pas, Sinon bah… Les incontournables Twitter / Facebook / Linkedin. Et evidemment houra.fr pour les courses.

Je suis passionnée de voyages, de découverte, de ce qui est loin, différent, nouveau.

Ce qui te semble le plus important pour avancer dans la vie ?

L’autonomie. L’indépendance. Ne jamais dépendre des autres. Etre libre. Pouvoir s’assumer. C’est vital. Comme avoir une bonne santé.

Ton plus grand frein ?

Si je suis franche, moi même. je suis mon plus grand frein avec mes peurs, mes complexes, ma culpabilité facile, mon manque de volonté, parfois.

Ton moyen de passer outre ?

Me botter les fesses. J’ai un côté marche ou crève. je suis très douée pour me coller la pression. Ou alors je fais du déni. Parfois, ça marche mais pas tres longtemps en fait.

Amoureuse ?

Oui… Depuis 10 ans. Un record absolu. mais c’est pas de tout repos ! Ma vie c’est pas la famille Doucoeur mon coeur / mon amour, tu vois ?

Ton conseil de la vie ?

Rester soi même. Naturel. Ne pas se soumettre aux schémas de la société et à la pression qui va avec. Il n’y a pas de règles dans la vie. Il y a sa vie à soi qui nous va bien et c’est tout. En vieillissant c’est l’avantage. On a moins besoin de “prouver” aux autres et à soi même qu’on vaut le coup…

Ta vie de maman ?

Un truc énorme. Un tourbillon. J’ai eu la chance de ne pas travailler les 10 premiers mois de vie de ma fille. Mais j’avoue je ne me sens pas non plus faite pour être femme au foyer. Néanmoins je suis vraiment heureuse d’avoir pu profiter d’elle.

Désormais je vis avec un chronomètre dans la tête… Un peu… Les premières années faut pas rêver on perd un peu sa vie sociale. La fameuse charge mentale est bien là. On doit penser à TOUT. Je suis devenue un couteau suisse de la vie quotidienne… ça dépend du papa aussi, de son tempérament. Moi j’ai un côté vachement mère poule alors peut être que pour certaines c’est trop mais je ne me suis jamais imposée de “vivre comme si de rien n’était” ou “comme avant” avec l’arrivée de ma fille. chacun fait comme il veut. Ma vie de maman qui bosse est pleine. Intensive. Heureuse. Fatigante!

Une bonne adresse/un bon plan à Paris ?

Le quartier chinois ! Tang Frères et le restaurant “Comme au Vietnam” Avenue de Choisy ils font des Pho et des Bo Bun déments. Pour les mamans : Gap. Promos très fréquentes Baby Gap c’est super chou et ça taille super !

 

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.