Home Articles Miss France où l’image de la femme dans les années 50.

Miss France où l’image de la femme dans les années 50.

written by Solène 14 mars 2020
miss france

Je n’ai pas regardé Miss France. Et pourtant, c’est le genre de soirée qui serait susceptible de me plaire. Ma foi, il s’agit de juger des femmes selon leur apparence physique. C’est ce que nous faisons en permanence. Chaque jour, tout le temps.

Pourquoi, me direz-vous ? Eh bien, parce que des concours comme Miss France existent. Et que passer une soirée à juger les femmes et à les classer en fonction de critères purement physiques est une habitude ancrée dans notre culture. Aussi, puisque c’est acceptable un samedi à heure de grande écoute sur la chaîne la plus regardée de France, pourquoi ne le serait-il pas dans notre quotidien ?

Cette pratique s’est installée si confortablement dans nos vies, dans nos mœurs, que nous ne nous en rendons même plus compte. Et je me vise également dans cette critique.

Les kilos en trop d’une ennemie commune peuvent alimenter les conversations des meilleures d’entre nous. L’obsession du summer body et de la minceur guide et pollue notre quotidien. Le regard porté par la gente masculine sur notre physique devient le curseur de notre bien-être. À tel point qu’ils peuvent se permettre des remarques, des interventions des plus déplacées, inappropriées et insultantes à notre sujet. Trop maigre, trop grosse, trop bonne. Trop jugée.

Je suis profondément convaincue que personne ne pense à mal en regardant Miss France, ni en émettant une opinion sur le physique d’une personne. Et après tout, ces femmes sont également sélectionnées pour leur intellect. Enfin, si je puis dire.

Parlons un peu du test de culture générale des Miss France. Rendre publique ce test d’un niveau plus que médiocre, ne serait-il pas la meilleure des manières de mettre en lumière la faiblesse du niveau intellectuel requis pour être sélectionnée ? Et quant à mettre en avant la pauvreté intellectuelle d’une personne, n’est-ce pas la meilleure façon d’encourager le jugement à son égard ? Ou encore laisser libre cours au mépris et à la critique ? Ou pire, n’en faire que du bétail sans cervelle ?

Et puisque l’intellect est un critère de sélection, penchons-nous sur les autres critères ! Les Miss, doivent impérativement avoir moins de 25 ans, être célibataires, mesurer au minimum 1,70 m, ne pas avoir posé partiellement ou totalement dénudées, ne pas être tatouées et/ou percées, ne pas avoir d’enfant et enfin ne pas être mariées, pacsées, divorcées ou veuves.

Parce que Miss France n’est pas qu’un concours de beauté. C’est la représentation souhaitée de ce que la femme doit être dans notre société. Une petite fille modèle. Sage, jolie, polie, bien sous tout rapport.

Fort heureusement, le concours continue d’évoluer. Un jour, espérons, il deviendra inclusif et ouvert, et par conséquent, il n’aura plus lieu d’être : comment serait-il en effet possible de classer toutes les femmes de France, si différentes les unes des autres ?

Impossible, nous ne sommes pas des vaches.

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.