Home Articles Amour. Le timing : cette bitch qui nous pourrit la vie !

Amour. Le timing : cette bitch qui nous pourrit la vie !

written by Solène 31 mai 2017
Aaaah le timing et l’amour. Un grand et vaste sujet. Combien de fois avez-vous conclu une relation foireuse par un “c’était pas le bon timing !” ? Être tout simplement en accord avec l’autre sur ses sentiments au même moment est crucial.

Je ne suis pas très forte en math, mais la probabilité de rencontrer une personne qui nous correspond au bon moment est assez faible. En effet, déjà le simple fait de connaitre cette personne, l’avoir rencontré, ou qu’elle fasse partie de votre vie n’est pas évident. Alors que cette personne arrive dans votre vie au moment opportun, c’est carrément la roulette russe.

Mais c’est quoi le bon moment ? Question légitime. Et bien, pour que la magie opère il y a quand même quelques critères de base :

Être célibataire (ben oui!)

Tu le vois, il te voit. Les papillons, mais NON, dommage, vous êtes/il est en couple. La règle veut qu’en général on n’abandonne pas sa relation stable pour un coup de cœur. Et pourquoi ? La peur, le doute ? Est-ce un coup de cœur passager qui ne veut rien dire ? Est-ce un crush symptomatique de notre relation actuelle ? Dois-je le prendre au sérieux ? Creuser ? Faire l’autruche ? Mettre de la distance. Difficile de se prononcer. Difficile de prendre de la distance sur ses sentiments, ses envies. Alors souvent, on reste là ou on est.

amour

Là, typiquement, on est sur un timing plutôt naze : tomber fou amoureux, juste avant de faire naufrage, c’est pas l’idéal !

Vivre au même endroit.

Rencontre. Coup de cœur. Annonce : “je pars vivre un an en Mongolie”. BIM. Après s’être dit “Tiens, drôle d’idée, la Mongolie”. Le 2e effet Kiss Kool arrive : euh… Comment qu’on fait du coup en ce qui concerne notre relation ? En général, on se dit qu’on essaie. Et c’est ce qu’on fait, on essaie quelque mois, et puis ensuite ça part en live. Parfois, ça marche et c’est beau. Mais encore une fois, c’est l’exception.

“C’est pas toi, c’est moi”

Alors, quand cette phrase n’est pas une excuse bidon pour rompre, et qu’elle s’avère être vrai, souvent le “c’est pas toi, c’est moi” est un mauvais concours de circonstances. Parfois, on trouve une personne incroyablement exceptionnelle, mais nous ne sommes juste pas émotionnellement disponibles. Et ce, pour de multiple raisons :

  • vous venez de rompre et n’êtes pas prêt(e) à vous réengager :  ça, c’est la classique. On n’y peut rien, on essaie, on se dit : “mais pourquoi ça prend pas” et ça nous rend fous. Parfois, il faut juste laisser le temps faire son taf.
  • vous avez l’esprit accaparé par un projet annexe : un tour du monde, un projet pro, un marathon, un concours d’origami… Peu importe, votre esprit, votre énergie lui est entièrement dévouée.
  • votre ex vient de faire une apparition furtive mais efficace pour vous empêcher d’avancer. Si, vous savez, l’ex : celui qui dès que vous commencez à l’oublier vient refaire un petit “coucou” furtif, en likant une de vos photos ou vous envoyant “un message par erreur”, vous voyez de qui je parle ? (se référer à l’article sur les connards)

Beaucoup de raison qui sont humaines, mais qui font que ça foire.

amour

Il aurait pu la rencontrer avant son meilleur ami… Mais non ! Merci le timing.

Alors, le timing, on lui en veut, on se dit que vraiment PU**** c’est pas de bol, mais parfois, il faut lui faire confiance et se dire que s’il prend son temps, c’est sûrement pour nous réserver une belle surprise.

Vous pourriez aussi aimer

2 comments

Julie 16 juin 2019 at 4 h 15 min

Quelqu’un peut me dire quel est le nom du film avec Nathalie Portman: la dernière image svp? Merci 🙂

Reply
Solène 17 juin 2019 at 18 h 49 min

Hello ! Alors la dernière image c’est Love Actually mais ce n’est pas avec Nathalie Portman 😀

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.