Home Newsletter Rencontre avec Claire, la fondatrice de Meuf !

Rencontre avec Claire, la fondatrice de Meuf !

written by Solène 22 octobre 2018
Bobonne a rencontré Claire, créatrice de la marque Meuf, des t-shirts à messages féministes qui balaient les clichés de genre ! Humour, sincérité et simplicité  sont les adjectifs qui caractérisent cette jeune femme pleine de ressources qui s’est lancée il y a moins d’un an et cartonne déjà. Portrait.

Qui es-tu en quelques mots Claire ? 

Waouh la question qui tue pour commencer ! Il parait que réussir sa vie c’est savoir qui on est, alors j’ai réussi partiellement mais il me reste encore un peu de boulot.

Je dirais que je suis une femme (déjà,c’est pas mal d’assumer ce dernier mot…Rires…). Je suis quelqu’une d’énergique, positive, qui sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas ahah. Je suis une personne qui aime observer et qui ne se livre pas beaucoup. Je suis souvent très exigeante avec les autres mais surtout avec moi-même et j’essaye vraiment de me calmer là dessus !

Sinon, j’adore rire, je pourrais passer ma vie à faire ça, au soleil si possible !

L’entrepreneuriat c’est comme être à l’école tout le temps mais pas l’école qui te gave, l’école où tu apprends que des trucs utiles.

Si tu devais t’identifier à un personnage d’une série des années 90, ça serait qui ? (Et pourquoi)

J’ai grandi sans la télé donc vraiment, je ne peux pas répondre à cette question !

meuf

© Silvere Koulouris

Tu as des passions ?

Je suis passionnée de cinéma et de sport ! J’adore faire et voir les deux.

Une femme selon Claire c’est quoi ?

Selon moi il n’y a pas une femme justement mais des femmes, toutes uniques, toutes différentes donc impossibles à définir.

Les femmes (ou les hommes) qui t’inspire(nt) ?

Ma grand-mère par exemple, qui s’est cachée pendant la guerre et qui, une fois adulte, a monté son entreprise à une époque où les femmes travaillaient à peine ! Ma soeur ainée, qui a percé dans le cinéma sans réseau, au talent et au culot.

Et en général toutes les femmes qui se battent pour elle ou pour les autres.

meuf

© Claire

Tu t’es lancée dans le grand bain de l’entrepreneuriat, pourquoi ?

Parce que j’aime quand c’est compliqué (Rires…)Plus sérieusement, j’aime les défis, j’aime résoudre des problèmes (oui, je sais c’est bizarre) et dans l’entrepreneuriat, il y en a souvent, des problèmes.

J’aime apprendre de nouvelles choses, me dépasser !

Finalement après l’école et les études, on apprend plus grand chose, et l’entrepreneuriat c’est comme être à l’école tout le temps mais pas l’école qui te gave, l’école où tu apprends que des trucs utiles, qui te servent tout de suite, tu apprends des choses pour toi, pour faire évoluer ton entreprise et ça c’est incroyable !

Qu’en retires-tu ?

J’ai l’impression, pour faire un lien avec ta première question, d’être une meilleure femme chaque jour et, de me connaitre de plus en plus. J’apprends à connaitre mes limites. Mes limites physiques, mes limites d’exposition au stress, j’apprends à les dépasser, aussi ! J’apprends à avoir moins peur, à avoir plus confiance en moi.

J’apprends à mieux communiquer avec les autres bref, j’apprends quoi ! 

Quelles sont pour toi les compétences personnelles à avoir ou à développer pour ce type de projet ?

La perséverance ! Je crois que c’est la seule qui est obligatoire ! Parce que des jours où tu as envie de tout laisser tomber, il y en a plein et c’est dur de toujours garder le cap.

Je pense qu’un vêtement peut vraiment donner du pouvoir à celui ou celle qui le porte.

Ces compétences tu les avais ? Ou tu as appris sur le tas ?

Je suis une acharnée de base mais j’ai du apprendre à l’être encore plus ! Ahah

Quels sont les plus gros freins que tu as pu connaître pour mener à bien ton projet ?

Ca fait 10 minutes que je réfléchis à ta question mais il n’y en a pas eu tellement en fait (Rires…). 

Parle-nous de Meuf ?

Meuf est une marque de vêtements Woman Power en coton biologique. Le but de la marque est de valoriser les femmes et de balayer, avec humour les clichés (ndlr: nous aussi nous aimons balayer les cliches !) dont nous sommes victimes avec des messages punchy et fun.

Pour chaque commande, nous reversons 1€ à l’association La Maison des Femmes qui accompagne les femmes vulnérables ou victimes de violences.

Le féminisme ça t’es venu comment ?

Si être féministe veut dire (et c’est ce que ça veut dire) vouloir les mêmes droits pour tous et pour toutes alors je le suis depuis toujours sans avoir besoin de le dire tant c’est une évidence.

Quel est ton rapport à la mode ?

Je ne suis pas fan de tout dans la mode. Elle a tendance à véhiculer des images qui ne me plaisent pas du tout ! L’idée, par exemple d’un corps parfait, autant pour les hommes que pour les femmes. Je n’aime pas les normes qu’elle définit.

Pour chaque commande, nous reversons 1€ à l’association La Maison des Femmes qui accompagne les femmes vulnérables ou victimes de violences.

Après, je pense qu’un vêtement peut vraiment donner du pouvoir à celui ou celle qui le porte et ça, c’est l’aspect que j’adore dans la mode (ndlr : nous aussi!) ! Personnellement il y a des fringues, je les enfile et j’ai envie de conquérir le monde alors que d’autres me donnent plus envie d’aller au fond de mon lit avec une bouillotte (Rires…).

Il se passe quoi (et combien de temps) entre l’idée et la réalisation d’un tel projet ?

Je fais partie de la team des rapides (Rires…). J’aime pas trop laisser trainer des idées parce qu’ensuite on se décourage, on doute et on a plus la même énergie. Pour Meuf, très concrètement, j’ai eu l’idée fin juillet, j’ai commencé à m’y mettre début Septembre et le site était en ligne le 11 Décembre.

Les prochaines étapes, c’est quoi ?

Notre premier pop up store ! Il se déroulera du 3 au 23 Décembre prochain à Paris, venez, ça va être bien ! On donnera très vite plus d’infos sur nos réseaux sociaux (ndlr : nous y serons !).

meuf

© Claire

Ton secret bien-être pour gérer ta vie à 1000 à l’heure ?

Je ne crois pas avoir réussi à trouver l’équilibre pour le moment ! Ce qui est dur et ce sur quoi je travaille en permanence , c’est de ne pas s’oublier dans tout ça !

Parce que si tu vas mal, ton entreprise va mal. Enfin en tout cas pour moi c’est comme ça. Je sais que certain.e.s entrepreneu.r.se.s travaillent H24 7 sur 7 et se portent très bien mais moi je ne fonctionne pas comme ça. J’ai besoin de me ressourcer, de voir d’autres choses, surtout pour tout ce qui est créatif, l’inspiration ne vient pas si je bosse tout le temps.

J’aime pas trop laisser trainer des idées parce qu’ensuite on se décourage, on doute et on a plus la même énergie.

Perso, j’ai besoin de faire beaucoup de sport, ça me vide la tête, ça me détresse, ça me permet de bien dormir et donc d’être en forme. J’ai aussi besoin de ma dose de cinéma, d’amis et de rire ! 

Le conseil ultime de Claire ça serait quoi ?

De ne pas écouter les conseils et de foncer (Rires…)

Un grand merci Claire, bientôt on vous en dit plus sur Meuf et ses projets ! 
meuf

© Silvere Koulouris


Infos utiles :  L’insta de Meuf : @meufparis – Le site : www.meufparis.com


© Photo de couverture : Arièle Bonte

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.