Home Newsletter J’ai testé pour vous … TINDER ! Et je suis sceptique…

J’ai testé pour vous … TINDER ! Et je suis sceptique…

written by Solène 20 juillet 2016

Tinder, Oh mon beau Tinder, dis-moi si je vais choper ce soir …

Le célibat, ça commence par là, il faut se remettre sur le « marché », affronter la concurrence, estimer l’offre et la demande, trouver les bons canaux de distribution, et faire sa com’ ! (Enfin, ça c’est quand vous avez fini l’étape, je prends 10kg parce je me suis gavée de chocolat et de Mc Do, en mode OSEF, on a déposé le bilan calmement !)

Il faut donc en premier lieu être « visible », et pour être visible, sur ce marché, votre « wingman » ce sont les sites de rencontres, en commençant par l’incontournable … TINDER !

Mode d’emploi : 

Alors petite explication de l’«outil» Tinder pour ceux qui vivent dans une grotte depuis quelques années (ou sont en couple … même combat, en fait) : Tinder est une application de rencontres, elle fait défiler des profils d’utilisateurs sur plusieurs critères, dont le sexe et la position géographique.

Mise en situation :

je suis une jeune femme de 30 ans, hétérosexuelle, et habitant Paris 18 ème. Mes critères de recherche de l’homme idéal (L-O-L) sont les suivants :

  • Homme
  • Entre 29 et 35 ans
  • Se trouvant à moins de 2km de chez moi (oui ben il ne faut pas que ça coute trop cher en Uber cette histoire non plus !)

Voilà, ensuite le principe est simple, la photo de l’utilisateur apparaît, je peux soit dire qu’il me plait soit non, si j’indique qu’il me plait, et que c’est réciproque, la mention « It’s a match » apparaît et il est possible de commencer à discuter avec la personne en question !

J’ai donc entre les mains, son prénom, son âge, parfois une petite description, et les photos. Autant vous dire qu’avec ces noooombreux critères, plus précis les uns que les autres, la probabilité de rencontrer une personne compatible est très grande !

Avant vs Aujourd’hui :

J’ai connu le célibat avant et après Tinder, et en soi, le marché est le même : Des connards (majorité écrasante), des drôles, des ennuyeux, des personnalités fortes, lisses, des mystérieux, des gentils, des mecs « chelous » etc. Ce sont effectivement des humains qui se trouvent derrière leurs écrans même si la barrière virtuelle laisse place au franc parler et démocratise la parole.

Je me demande cher inconnu, si nous nous étions rencontrés dans un bar, m’aurais-tu demandé d’emblée quels étaient mes tabous en matière de sexe ? Je suis dubitative quant au succès de cette accroche mais après tout, il faut de tout pour faire un monde.

Alors, je vous vois venir, vous êtes – peut-être comme moi – un peu « old school », et pas très fan du virtuel, préférant les bonnes vieilles rencontres dans les bars, les regards échangés et les discussions « live », charmé par l’humour et le charisme de l’interlocuteur plutôt que par une photo de l’homme en maillot de bain, sur une plage paradisiaque qui ne transmet … rien.

Malheureusement, jeunes célibataires, désolée de vous ramener à la réalité des choses (Quelle ironie) mais je vous arrête tout de suite : TOUT se passe en ligne ! Vous ne pourrez pas y échapper, Tinder (et ses acolytes : Adopte un mec, Happn et ce bon vieux Meetic) a changé la donne !

Pourquoi Tinder à changé la donne ?

On fait dans la quantité ! Là est la première vraie différence.

Plus besoin de compter sur le mariage de Mimi et Roger, l’anniversaire de Pablo ou la prochaine sortie en boite pour rencontrer quelqu’un, vous pouvez faire tout ça de votre canapé, en pyjama (souvent le dimanche et le lundi soir d’ailleurs) : Plus besoin de se fatiguer dans les bars, vous pouvez passer tranquillement la soirée avec vos potes et rejoindre votre « Tinder du moment » en 2ème partie de soirée (celui ou celle à qui vous aurez parlé le dimanche ou le lundi précédent, vous suivez ?)

Vous pouvez parler avec 1, 2, 3 ou 10 personnes en même temps dans la plus grande discrétion, c’est normal, « c ‘est Tinder ». Alors vous parlez, avec tous ces gens, et puis s’il y en a un qui ne répond plus, pas grave, il y en a 9 autres derrière qui attendent. On mise tout sur le qualitatif, donc.

La 2ème différence, c’est la course à la perfection :

La quantité, comme je le disais, entraine aussi la quantité de « concurrence », on arrive alors à l’étape, comment sortir du lot ?

Il faut être jolie. Point. Sauf que tout le monde n’est pas un ange de Victoria Secret (enfin moi, si, j’ai eu du bol – comme l’indique mon article :”La Dictature“)

Donc, faute d’être une bombe, on met la photo la plus avantageuse qu’on ait, celle qui fera swiper du bon coté. Idem pour la gente masculine. Aussi, on perd tout charisme, toute personnalité et toute originalité, c’est merveilleux.

Bien sûr, une fois qu’on discute, on peut être drôle, spirituelle, cool et détachée. Mais demander conseil à votre colloc ou votre pote, pour avoir l’accroche parfaite ou encore la réplique drôle et intelligente qu’il faut (si, si celle qui arrive généralement une fois rentrer chez soi, quand dans ton lit tu te dis « oh, mais pourquoi j’ai dit ça ? J’aurais dû dire ça !) est-ce vraiment fair play ? L’illusion de la perfection … de mieux en mieux.

Parce que, surtout, ensuite il faut « se voir » ! Vient alors, l’heure de la « date » (Oui on est des américains, c’est trop cool)

On se parle depuis quelques jours, on a déjà échangé quelques blagues, réussi à voir que ni l’un ni l’autre n’était complètement taré, on a réduit la cadence avec les autres, alors on se lance ! RDV au bar La Chope (si si, il existe vraiment) à 20h ! Et là c’est l’angoisse !

Vais-je le reconnaître ? Est-ce qu’il va m’apprécier ? Est-ce qu’on aura des choses à se dire ? Alors la plupart du temps (heureusement je suis bavarde) ça se passe bien, personne n’est complètement inintéressant, et puis l’alcool aidant, on passe même parfois de super soirées.

Mais souvent, ça se conclut, par un « bon ben, à la prochaine » sans lendemain. Alors on rentre chez soi, et on recommence, qui est connecté ce soir ? La boucle infernale.

Bilan ?

Des personnalités biaisées, des désillusions, des claques, un épuisement pour ce marché sur lequel on n’a pas forcément envie d’être, une lassitude pour ce jeu qui ne fait plus rire que les autres. La valorisation de l’humain dans ce contexte est dérisoire et déplorable.

Restons positiifs:

Heureusement, cela est une généralité, ce n’est pas toujours comme ça, même si les règles du jeu sont exagérées avec les applis de rencontres, elles reflètent tout simplement la vie, la vraie. Et alors parfois, parfois il y a une rencontre, une rencontre virtuelle qui devient bien réelle et qui fait chaud au cœur, et qui vous fait vous dire, que même si elle s’arrête demain, ça valait le coup d’avoir joué l’espace d’un instant.

Alors prête à vous lancer ?

Vous pourriez aussi aimer

6 comments

Les 10 conseils pour réussir sa « date » – BLUE BERRY 28 septembre 2016 at 7 h 25 min

[…] avec quelqu’un que vous n’avez jamais vu (Cf. mon article « J’ai testé pour vous … Tinder !« ), alors voici quelque conseils pour ne pas trop se […]

Reply
Les 10 conseils pour réussir son « date » – BLUE BERRY 28 septembre 2016 at 13 h 44 min

[…] avec quelqu’un que vous n’avez jamais vu (Cf. mon article « J’ai testé pour vous … Tinder !« ), alors voici quelque conseils pour ne pas trop se […]

Reply
Saby Sloan 24 octobre 2016 at 11 h 52 min

Je te rejoins, j’étais sur adopteunzouave (lol) et tu tombes parfois sur de sacrés personnages, mais aussi sur de belles rencontres ! je suis restée 3 ans et demi avec mon ex rencontré dessus, et là je suis en couple depuis 10 mois avec mon chéri actuel rencontré sur le meme site 🙂

Reply
Blue Berry 25 octobre 2016 at 10 h 36 min

Oui heureusement, il reste de très belles surprises en ce monde 🙂

Reply
Messieurs, les 10 photos à éviter sur Tinder ! - BLUE BERRY 24 mai 2017 at 17 h 20 min

[…] vous me suivez un peu, vous savez déjà que je n’ai pas une très haute opinion des applis de rencontre en général. Mais à la guerre comme à la guerre, j’envisage toutes les stratégies de conquêtes du […]

Reply
Les 10 conseils pour réussir son "date" - Blue Berry 14 décembre 2017 at 12 h 43 min

[…] le vrai « date » avec quelqu’un que vous n’avez jamais vu (Cf. mon article « J’ai testé pour vous … Tinder !« ), alors voici quelque conseils pour ne pas trop se […]

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.