Home Newsletter S2.E1. POURQUOI LA RENTRÉE ?

S2.E1. POURQUOI LA RENTRÉE ?

written by Solène 6 octobre 2021

1995, je franchis les portes du collège Brizeux pour la première fois. 

J’ai passé la nuit à imaginer mille scénarios qui n’auront jamais lieu. 

Sac à dos Billabong sur une épaule, Doc Martens aux pieds, j’entre dans la cour des grands. Je cherche mon nom sur l’immense tableau vert posé au centre de la cour. 

Cornec, 6ème3. Aucun nom reconnaissable près du mien. 

Autour de moi, tous cherchent un visage familier, le bâtiment B, le menu du jour au self et les toilettes.  

Nous ne nous connaissons pas, nous sommes tous un peu perdus, mais nous avons un point en commun : nous sommes des enfants qui veulent déjà être grands. 

Voilà, vous savez tout de mon entrée en 6ème. Et pour être tout à fait honnête, à part ce que je portais, je ne me souviens pas grand chose de cette journée. En même temps c’était il y a 26 ans. Vous ne m’en voudrez pas d’avoir oublié qui était mon ou ma prof principale cette année-là*.

La rentrée, c’est toujours un moment clé de l’année, et 2021 n’y déroge pas.

Après un été à boire des spritz, faire des barbecues et traîner à la plage, nous voilà revigorés pour un mois de septembre plein de promesses.

Enfin, des promesses électorales, parce que – tic, tac – on vote pour le ou la prochain·e président·e dans moins de 7 mois. Promis, je ne vais pas me lancer dans une analyse géo-politico-économique de la France, je n’en ai pas les compétences. Quoique, j’ai été déléguée de classe trois fois, ça compte non ?

Avant de parler des prochains mois, jetons un coup d’œil dans le rétroviseur. Car, cet été, nous avons eu pléthore de bonnes nouvelles.

Tout d’abord, pendant que les femmes afghanes vivaient leur meilleure vie, les  pseudos-intellos Français des réseaux sociaux reprochaient aux féministes de ne rien faire pour leur venir en aide. C’est à n’y rien comprendre, quand on ne fait rien, ça ne va pas, et lorsqu’on en fait trop, ça ne va pas non plus. À se demander qui sont les hystériques ?

En même temps, ils ont raison. On pourrait se bouger. Personnellement, je fais du cardio-boxing depuis un mois, je parle couramment espagnol, et j’ai eu 17 à mon oral de français, je pense que j’ai les compétences requises pour le job.

Si vous souhaitez faire un don pour aider les associations qui – elles – aident vraiment les femmes en Afghanistan, c’est par ici.

Sinon, l’actu chaude de l’été, c’était les feux de forêt. Je vous l’accorde, une actualité plus classique.

Inondations, ouragans, feux de forêt… des évènements tout droit hérités du dérèglement climatique qui font partie de notre quotidien à présent. Et on vit très bien avec.

La preuve, on titille un peu plus chaque jour les limites de la Terre. On prend des avions sans destination, des milliardaires partent explorer l’espace, ou encore on construit des paquebots immenses… juste pour le fun. Ça valait la peine d’interdire les pailles en plastique, tiens.

Et enfin, il y a eu le sujet préféré des Français cet été : la vaccination. Là non plus, je ne vais pas lancer le débat, mais sachez que je suis très satisfaite de la 5G et que franchement, en cas de pépin, je suis contente de pouvoir recharger mon téléphone à même le bras.

Bon, la bonne nouvelle, c’est que l’actualité se calme un peu. Et heureusement, parce que les prochains mois vont être chargés.

Tout d’abord, avec l’allocation de rentrée des enfants, mon copain et moi on a décidé de se faire un petit plaisir et de s’acheter une Porsche. J’en rêvais depuis mon entrée en 6ème, mais j’ai eu des Doc Martens. Certes, c’était la classe à l’époque mais ma scolarité aurait été tout à fait différente si j’étais arrivée en Porsche ce jour-là. Les parents ne savent vraiment pas prioriser, c’est dingue**.

Ensuite, qui dit rentrée, dit rentrée des séries. Et ça, c’est une bonne nouvelle. Je me suis quand même fait l’intégrale de Pretty Little Liars cet été parce que mon agenda Netflix était vide. je ne dis pas que c’est une série creuse avec un scénario approximatif mais vivement le retour de Sex Education. Blagues à part, j’ai tout de même beaucoup lu pendant mes vacances, et je vous recommande ma lecture pop corn de l’été : Frangines, d’Adèle Bréau. 

Enfin, la meilleure nouvelle du mois, c’est le retour de Bobonne. J’espère que cet épisode 1, de la saison 2, vous aura plu.

Si ce premier épisode parlait un peu de tout et de rien sous fond de rentrée des classes, les éditions suivantes auront chacune une thématique précise, et répondront à une question précise. Alors si vous aussi, vous avez l’âme d’un enfant de 5 ans, n’hésitez pas à proposer vos “pourquoi ?” !

Moi en tout cas, je suis très heureuse de vous retrouver. Pour cette nouvelle saison, accrochez-vous, j’ai affûté mon cynisme, mon second degré et mon esprit de sororité est à son maximum.

Et de toute façon, il n’y a jamais rien à faire le premier dimanche du mois vers 18h.

À dans un mois, 👋

Solène

* Mme Jaouen, ma prof d’anglais peut-être ? Si il y a des 6ème 3 promo ‘96 par ici, manifestez-vous ! 

**à ma famille qui lit cette newsletter, ne paniquez pas, je n’ai pas vraiment d’enfants. Je vous aurais au moins envoyé un faire part !  

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.